Valerio Albisetti - Il viaggio della Vita

LA SENSIBILITE’ EST UNE FORCE

La sensibilité est l’attitude à s’émouvoir et participer aux émotions d’autrui, à avoir des sentiments d’humanité, de compassion et de tendresse pour autrui et à sympathiser. C’est une des caractéristiques de l’amour et de la spiritualité. Dans la Bible elle est étroitement associée à la bonté de cœur. Beaucoup de personnes considèrent la sensibilité comme une faiblesse, un lourd fardeau, une névrose. Pour moi c’est le contraire. Sans sensibilité on ne peut pas entreprendre un chemin de croissance psycho spirituel. Sans sensibilité il n’y a pas d’amour. Sans sensibilité il n’y a pas de bonté de cœur. C’est la sensibilité qui nous fait connaître l’autre profondément.  C’est la sensibilité qui nous rend curieux, attentif  à l’autre. C’est la sensibilité qui nous pousse à être courageux. C’est la sensibilité qui nous rend le cœur doux. C’est la sensibilité qui nous rend dignes de vivre. Les mots exprimés jusqu’ici sont réels, ils n’attendent qu’à être mis en pratique. Ce n’est que lorsque nous aurons fait l’expérience de l’amour que nous aurons le sentiment d’être vraiment vivants. Dans le jugement divin que nous attendons avec le royaume de Dieu, ce qui fera la différence sera le fait d’avoir vécu en pratiquant la sensibilité et l’amour. 

 (Psaume 23:6)  6 Oui, le bien et la bonté de cœur me poursuivront tous les jours de ma vie ; et je veux habiter dans la maison de Jéhovah pour la longueur des jours [...]

 (Exode 34:6, 7) 6 Et Jéhovah passait devant sa face et proclamait : “ Jéhovah, Jéhovah, Dieu miséricordieux et compatissant, lent à la colère et abondant en bonté de cœur et en vérité, 7 conservant la bonté de cœur à des milliers, pardonnant la faute et la transgression et le péché [...]

 (Jean 11:32-35) [...] ” 33 Jésus donc, quand il la vit pleurer et les Juifs qui étaient venus avec elle pleurer [aussi], gémit dans l’esprit et se troubla ; 34 et il dit : “ Où l’avez-vous déposé ? ” Ils lui dirent : “ Seigneur, viens et vois. ” 35 Jésus se laissa aller aux larmes.

 

(Luc 7:13-15) 13 Et quand le Seigneur l’aperçut, il fut pris de pitié pour elle, et il lui dit : “ Cesse de pleurer. ” 14 Sur quoi il s’avança et toucha la civière, et les porteurs s’arrêtèrent, et il dit : “ Jeune homme, je te le dis : Lève-toi ! ” 15 Et le mort se redressa et commença à parler, et il le donna à sa mère.

 

 

Commenta l'articolo

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>